Non, le Haut Potentiel Intellectuel n'est pas une pathologie !

Voici un thème qui déchaîne les foules dans le domaine de la psychologie et du développement personnel.

hpi

Même si le sujet n'est pas nouveau, on voit fleurir depuis quelques années des livres, des articles, des vidéos, des blogs et même des business autour de ce sujet.

Qu'est ce que le HPI (Haut Potentiel Intellectuel) ?

Le Haut potentiel intellectuel (HPI) est une caractéristique des personnes dont le QI est globalement supérieur à 130. Je dis "globalement", car déjà à ce stade, il existe des différences entre les pays : certains considèrent que le HPI est établi à partir de 120, d'autres à partir de 140.

On pourrait déjà ici parler de ce qu'est le QI, de son utilité et de ce qu'on en fait une fois identifié, car les tests de QI sont des tests complexes, non pas à faire passer, mais à interpréter ! Les résultats sont parfois très peu probants lorsqu'ils sont analysés par des personnes non formées à la passation de tests psychométriques.

Les tests un sujet... complexe !

De mauvais et non-fiables résultats ont parfois convaincu des personnes qu'elles étaient idiotes alors qu'il n'en était rien. Cela peut marquer une vie. Ces tests sont donc à manier avec beaucoup de précaution et à ne faire passer que par des professionnels avérés.

Bref, vous le voyez, c'est déjà un sujet sensible à ce stade. Catherine Cuche et Sophie Brasseur abordent cet aspect des choses de façon très pédagogique et rassurante dans leur livre Le Haut Potentiel en question.

Le HPI : le dépistage qui justifie tous les maux ou presque

Si le HPI a fait parler de lui, c'est parce-qu'on lui a été attribué tout un tas de caractéristiques et conséquences sur la vie des personnes : hypersensibilité accrue, problèmes psychologiques particuliers, difficultés relationnelles, troubles de l'attention etc... On parle d'ailleurs trop souvent de diagnostic comme s'il s'agissait d'une pathologie. Ce n'est pas le cas.

Certaines caractéristiques propagées sur les réseaux sociaux semblent avérées, d'autres non et elles font pourtant parfois leur chemin dans l'esprit du public. On peut d'ailleurs lire tout et son contraire sur internet à ce sujet, même sur des forums psys, il n'est donc pas facile de s'y retrouver et pour les personnes HPI, cela peut devenir la base de dévalorisations, de sentiments d'incapacité et de résignations malheureusement dommageables.

Pour y voir plus clair, je vous recommande vivement la lecture du livre Le haut potentiel en question livre écrit par deux psychothérapeutes belges spécialisées dans la prise en charge des personnes HPI. Il nous décrit l'état des études (encore en cours) sur le sujet sous forme de fiches synthétiques et scientifiquement documentées.

S'abonner à la Lettre Psy

Un email bimensuel pour comprendre sa psychologie et mieux se connaitre

© 2021 Fabien Grignoux - Tous droits réservés

Mentions légales